Sécurité Pour notre équipe
et vos équipements

Sécurité / 01.

Les risques

Le travail au contact de Systèmes de Stockage d’Énergie (SSE) présente des risques de différentes natures (chimique, électrique, thermique) et de criticité plus ou moindre en fonction de la technologie et du contexte.

Les batteries Lithium-ion ont aujourd’hui une gravité d’événement parmi les plus importantes des technologies testées. En effet, ces technologies à base de solvant organique ont une réactivité très importante pouvant conduire à des accidents industriels très importants : rappel de l’ensemble des smartphones Samsung Galaxy Note 7 (octobre 2016) ou l’interdiction de vols de 3 mois des Boeing 787 (janvier 2013) par exemple. Hormis les risques très importants pour les utilisateurs, ces incidents sont également dangereux pour l’image du produit et de sa société.



Sécurité / 02.

Une approche globale de la sécurité

MTA considère que la sécurité des personnes et du matériel comme sa priorité numéro 1 et porte une attention toute particulière aux systèmes en essais. C’est pourquoi nous travaillons constamment à élever nos standards de qualité et à améliorer nos procédures et la formation de notre personnel.
Par ailleurs, une étude de sécurité est systématiquement effectuée, en amont de nos essais, en collaboration avec nos clients. Ces études ont pour objectifs de conseiller nos clients, d’identifier les risques spécifiques de leurs technologies et designs, et d’identifier des solutions simples et concrètes à mettre en place lors des tests. Nous nous chargeons alors de mettre en place ces dispositifs spécifiques adaptés au matériel à tester à MTA.



Sécurité / 03.

Les moyens mis en œuvre

Notre structure met à disposition différents outils de mise en sécurité, contre les risques SSE pendants nos essais, de trois types différents et complémentaires :

Sécurité préventive :
Le principe est ici d’agir en amont d’un événement indésirable en contrôlant l’atmosphère de l’essai. Nous proposons l’utilisation en continue d’un générateur de gaz en balayage du volume de l’enceinte de test. Cette atmosphère est inerte (sans oxygène, empêchant un départ de feu) et anhydre (sans eau, évitant toute condensation) préservant ainsi le support d’essai.

Sécurité active :
Nous avons déjà évoqué l’étude sécuritaire personnalisée qui mène, généralement, à la mise en place de surveillances et de sécurités spécifiques pendant les essais. En plus de cette phase un monitoring permanent des tensions, courants et températures est effectué pendant chaque essai. En cas de dépassement des limites de sécurités fixées un arrêt automatique (et rapide, <1s) de l’ensemble du matériel de test (banc, enceinte, conditionnement thermique…) est effectué. Cet arrêt automatique intervient alors avant que des dommages irréversibles ne soient réalisés.

Sécurité curative :
Dans l’hypothèse où les solutions de sécurité préventives et actives n’aient pas fonctionné un troisième niveau de moyens est mis en œuvre : les systèmes curatifs d’extinction automatique de feu. Spécifiquement conçus et dimensionnés pour nos installation et types d’événements, nos systèmes permettent d’éteindre des feux de SSE par l’injection de gaz inertant dans l’enceinte de test. Ces systèmes d’extinction automatique (24h/24h) permettent alors de temporiser avant l’arrivée des équipes incendie et d’éviter une propagation.

Figure 2 : système d’extinction automatisé curatif de feu batterie.